tél : 04 74 21 45 82
fo.snudi01@gmail.com


Le 9 avril 2015, tous en grève
Publié; le 16 mars 2015, mis à jour le 20 janvier 2017 | snudi FO 01

ASSEZ DE L'AUSTERITE POUR LES SALARIES

 

La grève interprofessionnelle du jeudi 9 avril

appelée par les confédérations FO, CGT ainsi que Solidaires se prépare activement

dans les usines, les services et les écoles

 

 

Le 9 avril, tous en grève

POUR

- L'augmentation générale des salaires, 5 ans de blocage, ça suffit

- La défense des services publics et des statuts de fonctionnaires, NON a la réforme territoriale de destruction de la République

- l'abrogation de la loi  MACRON, la loi des patrons qui banalise le travail du Dimanche, détruit les prud'hommes et facilite les plans de licenciements collectifs

- L'arrêt du pacte de responsabilité, synonyme d'austérité et de cadeaux pour les capitalistes financiers ( 41 milliards d'€) (lire à ce propos le petit explicatif ci-joint et ci-dessous sur le pacte de responsabilité et ses conséquences pour les enseignants) 

 

ORGANISONS LA GREVE INTERPROFESSIONNELLE

Il faut mettre un coup d'arrêt aux orientations de destruction

Adoptez des motions de tous les personnels de l'école ou du secteur, enseignants et territoriaux, syndiqués et non syndiqués, dans vos écoles, vos établissements ou dans les secteurs

Vous trouverez ci-joint un projet à faire signer ou adopter das les écoles ou les secteurs pour préparer la grève du 9 AVRIL.

Ce projet a été élaboré à partir d'une motion en discussion dans une première école.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Grève interprofessionnelle du 9 avril

Contre le pacte de responsabilité

 

Qu’est-ce que le pacte de responsabilité ?

 

C’est une exonération de charges pour les patrons. Les patrons ne versent plus les cotisations à la branche famille et c’est l’état qui verse ces cotisations aux organismes comme la CAF. Ces cotisations font partie de notre salaire différé. C'est-à-dire que dans notre système social, une partie de notre salaire est versé à la sécurité sociale, à l’assurance chômage, aux caisses de retraites et à la branche famille.  C’est donc un des 4 piliers de notre système de solidarité mis en place depuis 1945 qui est touché.

Le non versement des cotisations par les patrons constitue une économie à faire de 45 milliards d’Euro pour le gouvernement qui va se substituer aux patrons.

On a déjà vu des applications de ces économies : versement des prestations CAF pour les enfants sous conditions de revenu. Au lieu que le congé parental soit de 3 ans, le gouvernement a en projet qu’il soit divisé en deux : 18 mois pour chaque parent (18 pour la mère et 18 pour le père) en prenant en compte que les hommes prennent rarement un congé parental.

 

Quelles sont les répercutions de ce pacte sur la vie et les conditions de travail des enseignants ?

 

Ce pacte influe largement sur notre vie et nos conditions de travail :

-          Le gel du point d’indice et donc de notre salaire : dans le cadre des économies budgétaires (45 milliards d’Euro).

-          Le manque de poste : toujours dans le cadre des économies budgétaire, le gouvernement est loin de la création des 60 000 postes du programme du candidat Hollande en 2012 et donc on a toujours plus d’élèves dans nos classes.

-          Le non retour à une formation initiale type IUFM pour les PES car ils occupent actuellement des places de titulaires et que cela coûterait cher du point de vue de l’état. Pour le SNUDI-FO, le retour à une vraie formation permettrait à ces PES d’entrer dans le métier plus sereinement et cela éviterait aux collègues dans les écoles d’avoir à former eux-mêmes ces PES. Car ne nous cachons pas, si des PES éprouvent des difficultés dans les écoles, ce n’est pas forcément parce qu’ils ne sont pas faits pour ce métier, c’est juste qu’ils ont besoin d’être préparer correctement à faire ce métier.

-          La remise en cause des allègements de service. Dans notre département, l’Inspecteur d’Académie a reconnu qu’il refusait des allègements de service à certains collègues dans le cadre des économies que le ministère lui demande de faire.

-          La baisse des frais de déplacement pour les personnels itinérants (RASED, conseillers pédagogiques…) et cela toujours pour faire des économies.

-          La territorialisation de l’école avec évidemment la réforme des rythmes scolaires. L’état marque ainsi le début de son désengagement, en préparant un transfert de la compétence scolaire aux collectivités territoriales. Cette territorialisation a déjà des répercutions sur le mouvement : pour demander un poste sur Bourg, dans le cadre du PEDT, vous devez passer un entretien avec des élus pour pouvoir être mis sur une liste d’aptitude.

-          La possibilité que le pourcentage de passage à la hors classe passe à 7,5 % des promouvables (il est à 4% actuellement contre 7,5% dans le second degré) n’est pas pour demain non plus à cause des économies à réaliser pour le pacte.

-          ISAE bloquée.

-          80% payés 85,7% refusés.

-          Quotité fixe de temps partiels remises en cause avec à la clé des baisses de salaires ou de revenus.

-          Mise en place d’AFFELNET véritable transfert de charge sur les directeurs d’école

-          M@gistère : dégradation de la formation des enseignants via ce logiciel.

 

Pourquoi une grève interprofessionnelle ?

 

-          On pourrait faire une grève pour demander une augmentation de notre salaire et une augmentation des postes au concours. Mais, tant que le pacte de responsabilité est en place, cela aura peu de chance d’aboutir

 

-          Il faut savoir également, que ce pacte est catastrophique dans toute la fonction publique notamment à l’hôpital.

 

-          La question du retrait du pacte de responsabilité est la question de tous. Ce pacte touche tous les gens de ce pays qu’ils soient dans la fonction publique ou dans le privé. On ne peut pas en faire juste une question d’enseignants.

 

Les enseignants à eux seuls, ne feront pas reculer le gouvernement sur cette question. Celui-ci ne reculera que devant une action où seront unis tous les salariés de ce pays qu’ils soient du privé ou du public.

 

C’est pour ces raisons que nous vous invitons tous à faire grève le 9 avril 2015 contre le pacte de responsabilité

 

Salaires bloqués, postes supprimés, statuts attaqués, service public disloqué : les personnels n’acceptent

pas. À l’offensive d’ensemble pour tout déréglementer, il faut opposer la mobilisation d’ensemble,

la grève interprofessionnelle. Le 9 avril tous les salariés sont appelés à faire grève.

 

LE 9 AVRIL, À L’APPEL DE FO, CGT, SOLIDAIRES : TOUS EN GRÈVE !

 

La FNEC FP FO appelle à préparer la grève du 9 avril en proposant dans ce cadre l’action commune à tous les niveaux. Elle appelle les personnels à se réunir partout en AG, à dresser la liste des revendications, dans les écoles, les établissements, les services, à décider la grève le 9 avril, si possible dans l’unité, aux côtés des salariés du public et du privé, pour leurs revendications urgentes :

L’augmentation des salaires

Le maintien de toutes les garanties statutaires et l’arrêt des réformes destructrices du service public

La création des postes nécessaires, le maintien de tous les services, établissements et classes.

Le retrait du pacte de responsabilité et de la Loi Macron.


 


Bloquer l’austérité :

il y a urgence !

Protection sociale,

services publics,

statut" tout devrait

y passer.

Le passage de la loi

Macron par le

recours à l’article

49-3 en est une

preuve supplémentaire

: le gouvernement

est déterminé

à aller toujours plus

loin dans sa

politique de rigueur

et de déréglementation.

 

 

 










-------------------------------------------------------------------------------------------------

Remise en cause du 80,00 % et des quotités fixes de temps partiels

 

C’est bien la réforme des rythmes scolaires qui est responsable de la pagaille et de la possible baisse des salaires et revenus (quotités variables et CLCA)

Les personnels peuvent donc remercier ceux qui soutiennent le Ministre contre les intérêts des collègues et qui portent la responsabilité de la dégradation prévisible de la situation en matière d'attribution des temps partiels et de revenus.

 


Austérité oblige, l'administration convoque les collègues à des entretiens téléphoniques pour qu'ils renoncent à l'équivalent du 80% payée 85,7 % (alors que cette quotité assure des moyens de remplacement supplémentaires).

 

Le SNUDI FO a écrit et reçu une réponse du DASEN concernant ses demandes sur la circulaire temps partiels (voir pj)

 

 

 

Que faire ?

 

1. Ne renoncer à rien. Demander à avoir des propositions écrites afin de prendre le temps de réfléchir.

2. Renvoyer son dossier syndical au SNUDI FO

3.   Saisir le syndicat en cas de pressions

4.   Si ce n’est déjà fait, adhérer au SNUDI FO, syndicat indépendant du Ministre et de l’administration.

 

LE 9 AVRIL, À L’APPEL DE FO, CGT, SOLIDAIRES :
TOUS EN GRÈVE POUR LA DEFENSE DE NOS  DROITS !

 


 

Adhérez au SNUDI FO - syndicat indépendant de défense de tous les personnels.

2ème syndicat dans les écoles de l'Ain

1ère organisation syndicale dans la fonction publique de l'ETAT.

 

Avec le début d’année, viennent les bonnes résolutions … et donc l'adhésion au SNUDI-FO 01 pour 2015 ! Pensez donc à nous renvoyer rapidement la grille de cotisation que vous trouverez surnotre site ou en pièce jointe !

 

cale




SPIP 3.0.16 [21266] habillé par le Snudi Fo